Groooosse fatigue en ce moment... La première semaine à la maison a été idyllique, avec un bébé qui ne se réveillait que pour manger toutes les 2h et se rendormait illico. Depuis, ça empire, et la chaleur qui a débarqué depuis quelques jours n'arrange pas les choses. J'évite de compter les tétées et de regarder l'heure pour ne pas prendre peur. Mais je continue à me battre contre les selles vertes, le résultat dépend des jours. Les nuits sont hachées menues, et depuis quelques jours Margaux ne veux plus dormir ailleurs que sur moi. La différence est flagrante : sur moi, dodo pendant 2h, posée sur son lit, elle se réveille dans les 10 à 30 mn qui suivent. Par conséquent je ne dors que d'un oeil, quand je ne dois pas faire les 100 pas pour la bercer.

J'ai beau être convaincue des bienfaits du maternage proximal, les "modèles" classiques ne sont pas loin et arrivent à me faire douter, et parfois des pensées fugaces traversent mon esprit, telles que "il faut qu'elle s'habitue à dormir dans son lit" ou "elle ne peut quand même pas passer sa journée dans mes bras !". Heureusement, je sais que tout ceci est normal, la lecture de différents livres sur le maternage, et notamment le Concept du Continuum, me rappellent dans les moments de doute que je fais bien de répondre aux besoins de mon bébé en la prenant dans les bras quand elle pleure et en la portant pour l'aider à (s'en)dormir. Pendant 9 mois elle a vécu au rythme de mes activités, il est évident qu'elle s'attend à ce que ça continue. Cela dit, je suis épuisée, et si je sais que ça ne va durer qu'un temps, j'espère que ce temps ne va pas être trop long...

Lundi, je me suis surprise à appeler les puéricultrices de la maternité (dans les papiers qu'ils m'avaient donné, ils disaient qu'il ne fallait pas hésiter). J'étais un peu déstabilisée par ce brusque coup de chaleur et je voulais savoir s'il y avait des recommandations particulières. J'aurais franchement mieux fait de m'abstenir... La nana a commencé à m'engueuler parce que je n'étais pas allée faire peser Margaux depuis sa première semaine (nan mais elle a vu le temps qu'il faisait depuis 2 semaines ?? J'allais pas courir par 15° avec un périnée en vrac "juste pour ça" !). Ensuite elle m'a dit que les tétées devaient être espacées d'au moins 1h30 - 2h (voui voui voui, et donc ça s'appelle allaitement "à la demande" mais on ne répond pas à la demande, c'est ça ? Sans compter qu'avec cette chaleur, moi je trouve bien que mon bébé boive régulièrement, mais bon...). Et quand je lui disais que mon bébé ne voulait pas quitter les bras et que ça m'inquiétait à cause de la chaleur, elle a suggéré un truc genre c'est un caprice ou alors c'est moi qui ne la lâche pas... On n'est pas aidées, hein ?

"Se faire confiance", il n'y a rien de tel. Mais parfois on a besoin d'un peu de soutien quand même...
En tout cas, je bénis l'inventeur de l'écharpe de portage et du porte-bébé sling, même si j'ai un peu mal au dos, il n'y a rien de tel pour calmer rapidement un bébé en pleine crise.