Si vous pensez que les vaccins sont une bonne chose, qu'ils n'ont pas d'effets indésirables et n'apportent que des bénéfices pour la santé... je crois que vous pouvez vous abstenir de continuer la lecture de ce billet, car je ne vais pas chercher à convaincre quiconque ; et si le sujet vous interpelle, il existe pléthore d'argumentaires accessibles sur le web. Je me contenterais de dire que Pasteur lui-même l'affirmait à la fin de sa vie, "Tout est dans le terrain", et comme Lili l'a dit dans son commentaire, je choisi de partager sur ce blog mes découvertes et convictions, et je ne force personne à être d'accord avec moi.
A l'inverse, si vous faites partie de ceux qui s'inquiètent des effets indésirables de ces injections sur nos petits organismes, et d'autant plus sur ceux de nos enfants, cet extrait de "J'élève et je soigne mon enfant avec les méthodes naturelles", de Dr Suzanne Preney, va vous intéresser :

"Afin d'atténuer les effets secondaires de la vaccination, je vous conseille de préparer l'organisme de votre enfant en lui faisant prendre le matin même une dose d'isothérapique du vaccin en 30 CH. Il suffit de demander à votre pharmacien une dose d'isothérapique DTP 30 CH s'il s'agit du vaccin DTP à faire. Aussitôt après la vaccination, vous pouvez appliquer une bonne couche d'argile verte médicinale, à laisser en place pendant 3 heures. Le soir vous donnez une dose de Thuya en 15 ou 30 CH. Avec ces quelques précautions le vaccin est bien accepté par les parents et bien supporté par les enfants."