... je partage avec vous cet interview d'une élue de ma ville, découverte par hasard ce week-end dans l'excellent gratuit "Grain de Sel". Le hasard faisant souvent bien les choses, cette interview pourrait constituer une parfaite réponse à la couverture médiatique dont profite Elisabeth Badinter. Je le disais le jour où je l'entendais à la radio : en opposant les femmes aux hommes, les mères aux foyers à celles qui ont une activité rémunérée, la philosophe se trompe de combat.

La question n'est pas de savoir ce que les mères utilisent pour nourrir ou torcher leur marmaille, le problème des inégalités est bien plus complexe et sournois que cela : les différences de traitement commencent dès le berceau, se poursuivent dans les rayons des magasins de jouet et nous entourent au quotidien grâce au matraquage médiatique et publicitaire. Et lorsque j'entends des phrases du genre "elle aime les bijoux, c'est bien une fille", ou "il est brutal, c'est un garçon", ça me fait autant bondir que de lire que l'instinct maternel n'existe pas.

Prenons donc le mal à la racine, plutôt que de débattre de façon stérile sur des détails qui ne changeront pas le fond du problème...

interview001

interview002