L'article est à lire sur le site de La Nutrition.

Bien entendu, ce n'est le résultat que d'une seule étude, qui porte sur seulement quelques centaines de personnes. Et évidemment, les cancers sont des pathologies multifactorielles.

Ceci dit, cela conforte ceux qui affirment que, qualitativement, rien n'arrive à la cheville du lait maternel. Même si le lait artificiel a d'autres avantages pratiques. Comme pour tout dans la vie, l'essentiel est de faire des choix éclairés, et de les assumer.