Je me tâte à créer un blog privé-familial, où je pourrais m'extasier de tous les petits progrès de ma fille et mettre tout plein de photos, sans saoûler et m'exposer à la blogosphère anonyme. En attendant de passer à l'acte, et pour ne pas oublier, je consigne ici les dernières nouveautés de Margaux, qui s'éveille à vitesse grand V depuis 3 semaines :

- après avoir longtemps observé son poing droit sur la table à langer, l'avoir vaguement tété quand il lui tombait sous la dent la gencive dans l'écharpe, elle découvre que sa main est dotée d'un pouce. Et commence à le mettre dans la bouche.

- depuis quelques jours, elle prend conscience de sa bouche, et l'ouvre quand quelque chose s'en approche. Elle commence donc à tétouiller l'écharpe, son poing, ou le bout de doudou qui lui éfleurerait la joue par accident. Par contre, on n'a pas encore pensé à lui expliquer que la salive, c'est fait pour être avalée (et pas répandue sur le décolleté de maman).

- il a suffit que j'évoque ici ses réveils nocturnes pour qu'elle les réduise... (ah, si tout pouvait être aussi simple !) Cette nuit ça a raté, mais les précédentes, elle ne s'est réveillée qu'à intervalles de 4 heures. Et moi, je me suis réveillée en sursaut un certain nombre de fois, en me demandant ce que j'avais pu faire de ma fille (ah, le truc contre mes fesses c'est pas elle, c'est le chat... ah ben elle est dans son lit, ben oui...)

- elle nous sourit de plus en plus, dès qu'elle nous remarque dans son champ de vision (oui, parce que des fois on l'appelle, on est devant ses yeux, mais manifestement elle ne nous voit pas...). C'est du concentré de bonheur, tout simplement.

- Les tétées de jour se terminent de moins en moins par un petit somme. A la place, elle se marre, et me raconte sa vie (j'ai toujours pas trouvé d'interprète au fait). D'ailleurs elle devient piplette ! Les gazouillis commencent à aller bon train, les vocalises varient de jour en jour, que ce soit pour papoter ou signaler son mécontentement (ben oui, y'a pas que les pleurs dans la vie !).

- et elle tient carrément bien sa tête maintenant ! D'ici quelques jours, je pense que je pourrai la tenir avec seulement un bras sous les fesses, sans avoir à me cambrer de peur qu'elle ne tombe en arrière.