Ce post a bien 18 mois de retard, mais comme je viens de coudre une série de cadeaux de naissance, ça me donne l'occasion de revenir sur le thème.

C'est assez incroyable les tendances qui se dégagent dans les cadeaux que l'ont reçoit à l'occasion de la naissance de son (premier) bébé... La plupart des gens ne font pas leur cadeaux en fonction du destinataire, mais essentiellement pour se faire plaisir à eux. Je vous préviens, futurs parents, vous risquez de recevoir pas mal de cadeaux qui tombent à côté de la plaque. D'abord parce que les gens vous demandent rarement ce dont vous pourriez avoir besoin. Mais surtout, ça les amuse largement moins de vous offrir un thermomètre frontal ou une paire de bottes de pluie que de profiter de l'occasion pour pouvoir jouer à la poupée.

C'est ainsi que, si vous avez le malheur la chance de voir naître votre petite princesse aux débuts de l'été, vous allez vous retrouvez avec quantité de petites tenues estivales en taille 3 mois. Des petites tenues toutes aussi mignonnes les unes que les autres, mais qui la plupart du temps sont fort peu pratiques et, comble du bonheur, demandent à être repassées pour être présentables... Pour peu que vous portiez votre bébé en écharpe (donc les robes, c'est juste l'enfer pour éviter qu'elles ne roulent jusqu'au cou), que l'été en question soit tout pourri, ou que sa taille crevette n'atteigne la barre des 3 mois qu'en septembre, les petites robes d'été auront bien peu de chances d'être utilisées. Dommage pour vous, les cadeaux vous sont souvent transmis sans le sésame magique, appelé plus prosaïquement "ticket de caisse", qui vous permettrait de faire un échange salvateur.

Après les vêtements, il y a tous les doudous possibles et imaginables, si vous avez beaucoup de connaissances vous risquez de frôler l'overdose. Et comme LE doudou ne sera choisi par l'héritier que dans quelques mois, et qu'il y a de grandes chances pour que finalement il jette son dévolu sur le lange que vous poserez délicatement sous son menton pour protéger son environnement des gerboulis bavouillis, tous ces nids à poussière ne vous seront d'aucune utilité.

Mais il y a encore pire que les doudous et les tenues improbables, ce sont tous ces jouets dont vous vous étiez promis qu'ils ne franchiraient jamais le pas de votre porte (ça vaut aussi pour Noël d'ailleurs, et le pire c'est que ça se répète tous les ans). Dans le même genre, on pense aussi aux livres qui ne sont pas forcément en adéquation avec vos idéaux d'éducation, type Martine -plus sexiste tu meurs-, Emilie -ou comment apprendre à son enfant à nier ses sentiments-, ou tous les contes "classiques" qui n'apprennent à l'enfant qu'à se soumettre à la peur inspirée par plus forts qu'eux (gloups).

Bon, et maintenant qu'on est prévenu, comment on fait pour éviter ça ? Pour vous, chers heureux futurs ou jeunes parents, je vois peu d'alternative à la sensibilisation de votre entourage. Attendez-vous bien sûr à ce qu'il y ait des ratés, vous ne pourrez pas atteindre les cousins-issus-de-germain de votre grand-tante dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. Et même ceux qui auront reçu le message ne voudront peut-être pas s'y conformer. Il vous reste les réseaux de dépôt-vente et autre sites de vente aux enchères ou petites annonces, même si c'est consommateur de temps. Ou alors, vous pouvez toujours profiter d'une future naissance pour refourguer le cadeau empoisonné, à vous de voir si vous tenez à la qualité de votre relation avec les futurs parents ;-).

A vous, qui vous apprêtez à faire un cadeau, j'ai envie de vous dire : souvenez-vous que c'est l'intention qui compte. Alors si vous craquez sur la super mignonne petite tenue taille 1 mois qui demande 45mn de repassage, faites-vous plaisir. Mais n'oubliez pas de joindre un ticket d'échange (sur lequel le prix n'est pas précisé si c'est important pour vous), qui permettra à la maman soit de prendre le même modèle en taille 2 ans parce que son bébé fait déjà du 6 mois, soit d'opter pour un pantalon qu'elle rentabilisera au maximum parce que y'a pas à dire, mais les fringues de grande marque sont vachement bien étudiées quand même (je parle d'expérience, je ne regette pas d'avoir changé une petite robe Sergent Major -marque au-dessus de mes moyens- contre le pantalon de la même gamme, que je remets sitôt sec tellement il est bien). Et si vous avez envie de sortir du lot, choisissez d'ores et déjà une taille 2 ou 3 ans, la maman aura une pensée spéciale pour vous au moment où son enfant aura fait une poussée de croissance et qu'elle réalisera avec effroi qu'elle n'a pas prévu de stock à la taille supérieure.

Et dans le genre moins matériel, vous pouvez aussi offrir un peu de votre temps, en apportant des plats préparés ou proposant vos services pour un peu de ménage/repassage, voire offrir les services d'une femme de ménage pour quelques heures, je suis sûre que ça fera plaisir ! Car après tout, le bébé se contre-fiche pas mal de savoir quel vêtement il porte ou combien de peluches peuplent son lit. Par contre il appréciera de profiter d'une maman et d'un papa reposés et prêts à passer de bons moments de rigolade avec lui.

Connaissant tout cela, quel cadeau de naissance ai-je donc choisi ? Du fait-main, j'y mets de plus en plus un point d'honneur maintenant que je me fais plaisir en couture. Du mi-saison, parce que si bébé grandi trop ou pas assez vite, le pleine saison sera trop petit avant d'être nécessaire, ou encore trop grand avant d'avoir pu être utile. Et du 18 mois, parce que je me doute que la maman a déjà fait son stock de vêtement pour les prochains mois. Voici donc mes petits "gilets de berger", modèle précédemment testé et approuvé par Margaux :

IMG_3249_2

Ouai, elle est vraiment trop belle ma miss-couettes ! :-p

IMG_3308_copy

Et voilà 3 p'tits gars qui seront bien au chaud l'année prochaine !